AGENCE EUROPÉENNE DU MANAGEMENT CULTUREL
50, rue de Paradis - 75010 Paris
Tél : 33 (1) 42 05 41 25
aemc@aemc-culture.com

Bienvenue à l’Agence Européenne du Management Culturel. Vous souhaitez intégrer des fonctions de :Chargé/Chargée de développement culturel - Développeur/Développeuse culturelle - Agent/Agente de développement culturel - Chef/Cheffe de projets culturels & évènementiels - Coordonateur/Coordonatrice de développement culturel - Consultant/Consultante culturelle - Responsable d’association culturelle - Médiateur/ Médiatrice culturel(le)- Chargé/Chargée de l’action culturelle - Chargé/Chargée d’études (opérations de développement culturel) - Chargé/Chargée de mission culture Chargé/Chargée de mission culture, arts et patrimoine - Chargé/Chargée des affaires culturelles - Délégué/Déléguée culturel(le) - Animateur/Animatrice culturel(le)  Découvrez notre cycle et modules de formation 2017.

Les dispositifs de diffusion de l’Art contemporain


Durée: 1 journée (07 heures )

Dates de la prochaine session: 1er décembre 2017

Objectifs du module de formation

  • Connaître les structures de l’art contemporain en France
  • Comprendre les politiques publiques en faveur de sa diffusion
  • Comprendre les dynamiques et enjeux de la décentralisation culturelle
  • Savoir ce qu’est la démocratisation culturelle et identifier ses outils

Contenu de la formation 

1. Définition des termes

a. qu’est-ce que l’art contemporain ?
b. qu’entend-on par « diffusion » ?
c. qu’est-ce qu’un dispositif : définition philosophique et pratique.

2. Diffuser vers les périphéries : la décentralisation

a. présentation des structures de diffusion de l’art contemporain : fiche d’identité et mission de chaque type de structure (centres d’art, artothèques, FRAC, musées...)
b. les politiques publiques : l’art contemporain et son territoire ; pourquoi choisir de diffuser l’art contemporain ?
c. le rôle du secteur privé : la contribution des fondations et galeries marchandes.

3. Diffuser vers tous les publics : la démocratisation culturelle

a. investir des lieux qui ne sont pas habituellement destinés à l’art contemporain (musées d’art ancien, monuments nationaux...) : les exemples des châteaux de Versailles (domaine national) et de Chaumont-sur-Loire (domaine régional).
b. le 1% artistique : décoration des constructions publiques et visibilité de l’art contemporain hors de ses réseaux.
c. le rôle de la médiation culturelle dans la diffusion de l’art contemporain

4. Cas pratique


Intervenante : Nadine Atallah
Pour obtenir de plus amples d’informations, contactez nous au : 01 42 05 41 25
Recevoir une documentation : cliquez ici